Inaugural (forme courte)

INAUGURAL – forme courte

Création 2016

Au creux de son mouvement dans un geste dérisoire

« Celui qui contemple est comme un augure qui examine le vol des oiseaux. L’augure, à l’aide de son bâton sacré, découpe dans le ciel un rectangle dans lequel il examine le vol, l’allure, la direction des oiseaux, nuées, orages, mouvements de l’air, éclairs, n’importe quel signe qui vient y surgir. » Pascal Quignard, Sur l’image qu’il manque à nos jours

Inaugural est le troisième volet d’un triptyque qui tente de renouveler une écriture du mouvement en déjouant l’arbitraire du geste. Fruit d’une recherche constante sur les espaces sensibles entre corps et objets, la pièce s’intéresse au glissement d’une situation abstraite vers de la fiction.
Ici, la distinction entre ce qui est abstrait et concret se brouille au profit d’un intervalle fertile, où la forme sensible peut à son tour créer du (des) sens. Tandis que les danseurs libèrent des signes au plateau, le texte Les mains négatives de Marguerite Duras met en relief les corps et cherche à « donner à voir à partir du manque ».
En cherchant à produire des espaces pour l’imagination, ce projet est envisagé comme une expérience intimement partagée entre les individualités au plateau et le public, tous acteurs des images en train de se créer, de s’imaginer.

La forme courte de Inaugural peut être jouée en salle ou à l’extérieur (sans lumière).

Conception chorégraphique et scénographique: La Tierce
Création lumière: Jean-Marc Guitet, La Tierce
Interprétation: Sonia Garcia, Séverine Lefèvre, Charles Pietri
Texte: Marguerite Duras, Les mains négatives
Musique: Amy Flammer

Production: La Tierce
Coproduction et aide à la diffusion: OARA (office Artistique de la région Aquitaine)
Avec l’aide de La Manufacture Atlantique, Le Cuvier – CDC Aquitaine, le Centre
Chorégraphique National de Caen en Normandie (direction Alban Richard), l’Atelier des Marches – compagnie les marches de l’été, les Éclats – pôle régional dédié à la danse contemporaine en Poitou-Charentes, RAMDAM – un centre d’art.
Avec le soutien de ministère de la Culture et de la Communication – D.R.A.C. Nouvelle Aquitaine – Direction Régionale des Affaires Culturelles, Région Nouvelle-Aquitaine, Fonds d’Aide à la création de la Ville de Bordeaux, IDDAC – Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel de la Gironde.
Remerciements à Jean-emmanuel Belot et au Conservatoire à Rayonnement Régional de Bordeaux